Si chez Deliveroo j'ai simplement dû passer un entretien suivi d'une sélection, la méthode de recrutement chez Take Eat Easy diffère un peu puisqu'elle impose un test en situation réelle. Aussi, un soir, j'ai dû suivre un coursier expérimenté durant son shift. C'est lui qui était connecté à l'application, qui dictait le rythme... et qui empochait le salaire. Thomas m'a quand même généreusement céder un pourboire alors qu'il m'avait laissé prendre les devants pour me "tester"...

Partis du centre-ville de Bruxelles, nous sommes allés vers le Sablon, vers Ixelles, puis Flagey, Watermaele-Boisfort avant de revenir du côté du cimetière d'Ixelles et terminer à Saint-Jos... Au total 7 courses et pas moins de...27 kilomètres (pas plats!). Voyez le résultat en images...

© PG

Et dès aujourd'hui, dans Trends-Tendances, découvrez le résultat complet de mon expérience UberizeME et l'analyse que je fais de l'économie collaborative. En vente chez tout bon libraire :)