L'entreprise américaine, qui affirme compter près de 40.000 chauffeurs et 3,5 millions de clients à Londres, avait fait appel d'une décision judiciaire d'octobre 2016 disant que les chauffeurs utilisant l'application avaient droit au salaire horaire minimum de 7,50 livres (8,50 euros) et à des congés payés. (Belga)

L'entreprise américaine, qui affirme compter près de 40.000 chauffeurs et 3,5 millions de clients à Londres, avait fait appel d'une décision judiciaire d'octobre 2016 disant que les chauffeurs utilisant l'application avaient droit au salaire horaire minimum de 7,50 livres (8,50 euros) et à des congés payés. (Belga)