Le nouveau service UberTaxi, déjà disponible dans des villes comme New York et Londres, est désormais disponible en Allemagne, a expliqué la compagnie américaine dans un communiqué. Les chauffeurs de taxi licenciés peuvent s'enregistrer dès aujourd'hui et proposer leurs services via cette plateforme.

"Le service aide les chauffeurs de taxi à réduire leur temps passé à vide", a expliqué un porte-parole d'Uber dans le communiqué. Avec cette nouvelle activité, Uber entre directement en concurrence avec les centrales allemandes d'appels de taxis, et des applications comme MyTaxi, proposée par le constructeur automobile Daimler, et ce alors que ses autres activités sont l'objet d'une intense polémique en Allemagne.

L'interdiction de son offre de covoiturage UberPop et de son service de voitures de transport avec chauffeur (VTC) UberBlack par les municipalités de Berlin et Hambourg ont été confirmées la semaine dernière par les tribunaux administratifs des deux villes.

Uber permet à des chauffeurs ou des particuliers de proposer par le biais d'une application sur smartphone leurs services de voiturage à des tarifs souvent inférieurs à ceux des taxis. Mais il ne respecte pas la loi sur le transport de personnes, selon les juges allemands.

Le nouveau service UberTaxi, déjà disponible dans des villes comme New York et Londres, est désormais disponible en Allemagne, a expliqué la compagnie américaine dans un communiqué. Les chauffeurs de taxi licenciés peuvent s'enregistrer dès aujourd'hui et proposer leurs services via cette plateforme. "Le service aide les chauffeurs de taxi à réduire leur temps passé à vide", a expliqué un porte-parole d'Uber dans le communiqué. Avec cette nouvelle activité, Uber entre directement en concurrence avec les centrales allemandes d'appels de taxis, et des applications comme MyTaxi, proposée par le constructeur automobile Daimler, et ce alors que ses autres activités sont l'objet d'une intense polémique en Allemagne. L'interdiction de son offre de covoiturage UberPop et de son service de voitures de transport avec chauffeur (VTC) UberBlack par les municipalités de Berlin et Hambourg ont été confirmées la semaine dernière par les tribunaux administratifs des deux villes. Uber permet à des chauffeurs ou des particuliers de proposer par le biais d'une application sur smartphone leurs services de voiturage à des tarifs souvent inférieurs à ceux des taxis. Mais il ne respecte pas la loi sur le transport de personnes, selon les juges allemands.