"Nous avons pris la décision de mettre fin à toute publicité politique sur Twitter dans le monde entier. Nous pensons que la portée d'un message politique doit se mériter pas s'acheter", a tweeté Jack Dorsey avant une longue série de micro-messages expliquant plus en détail sa décision. Ce choix contraste fortement avec celui de Facebook. Mark Zuckerberg a récemment défendu les messages politiques sur son réseau au nom de la liberté d'expression. (Belga)