Le Voka se dit dans un communiqué inquiet à propos de la mobilité à Bruxelles après l'annonce vendredi de la fermeture pour au moins un an du tunnel Stéphanie et la fermeture temporaire du tunnel Léopold II dimanche. Selon l'organisation patronale flamande, une fermeture (définitive) des tunnels provoquerait le chaos et ne favoriserait pas l'habitabilité de la ville. "Le Voka appelle à une rénovation rapide des tunnels avec des travaux programmés de nuit. Il plaide également pour davantage de tunnels. Il faut voir comment d'autres tronçons de la petite ceinture pourraient être mises en tunnel afin d'améliorer la qualité de vie en surface", affirme l'organisation. Le Voka ne voit aucun problème financier pour mener ces travaux "étant donné que la 6e réforme de l'Etat a permis le refinancement de la Région bruxelloise, notamment pour l'aider dans sa fonction de capitale." L'organisation patronale flamande appelle enfin à la conclusion d'un accord global en matière de mobilité au niveau de la métropole bruxelloise. Celui-ci doit permettre l'accélération de la mise en oeuvre du RER, la création de lignes de tram prévue par De Lijn entre Bruxelles et sa périphérie et la réalisation de l'élargissement étudié par la Région flamande du ring de Bruxelles. (Belga)

Le Voka se dit dans un communiqué inquiet à propos de la mobilité à Bruxelles après l'annonce vendredi de la fermeture pour au moins un an du tunnel Stéphanie et la fermeture temporaire du tunnel Léopold II dimanche. Selon l'organisation patronale flamande, une fermeture (définitive) des tunnels provoquerait le chaos et ne favoriserait pas l'habitabilité de la ville. "Le Voka appelle à une rénovation rapide des tunnels avec des travaux programmés de nuit. Il plaide également pour davantage de tunnels. Il faut voir comment d'autres tronçons de la petite ceinture pourraient être mises en tunnel afin d'améliorer la qualité de vie en surface", affirme l'organisation. Le Voka ne voit aucun problème financier pour mener ces travaux "étant donné que la 6e réforme de l'Etat a permis le refinancement de la Région bruxelloise, notamment pour l'aider dans sa fonction de capitale." L'organisation patronale flamande appelle enfin à la conclusion d'un accord global en matière de mobilité au niveau de la métropole bruxelloise. Celui-ci doit permettre l'accélération de la mise en oeuvre du RER, la création de lignes de tram prévue par De Lijn entre Bruxelles et sa périphérie et la réalisation de l'élargissement étudié par la Région flamande du ring de Bruxelles. (Belga)