Réagissant à la baisse du taux de dépôt par la BCE, M. Trump a affirmé que les responsables européens "essayaient et parvenaient, en dépréciant l'euro par rapport au dollar TRÈS fort, à nuire aux exportations américaines". "Et la Fed reste assise sans rien faire", a-t-il poursuivi ajoutant qu'en zone euro, on était "payé pour emprunter de l'argent", tandis qu'aux États-Unis "on paye des intérêts". (Belga)