Les centres permettront de recycler de nouveaux types d'emballages en plastique comme les sachets, films plastiques et barquettes, récoltés via le "nouveau sac bleu", un sac PMC élargi introduit progressivement depuis 2018. Par an, ce sont 90.000 tonnes de déchets supplémentaires qui doivent être recyclées. "Nous développons ainsi quatre nouvelles filières de recyclage sur le territoire belge, et d'autres suivront", indique le directeur général de Fost Plus, Patrick Laevers. Le site de l'intercommunale Tibi à Charleroi accueillera une usine de recyclage de bouteilles en plastique de type PET, la première du pays, capable de traiter 40.000 tonnes par an. Plus de 650 millions de bouteilles consommées en Belgique pourront ainsi repartir sur le marché belge, "dans une économie presque 100% circulaire", se réjouissent les partenaires du consortium chargé de ce centre, formé par Sources Alma et Suez. Le nombre de cycles de ce type de plastique se limite cependant à un maximum de "plusieurs dizaines", précise le directeur général d'Alma, Luc Baeyens. Deux sites supplémentaires verront le jour dans la province du Limbourg. Celui de Bionerga à Beringen se chargera de recycler les films PE, matériau le plus courant dans les films ménagers. À Houthalen, une chaîne mixte permettra de recycler des plastiques mélangés, qui ne répondent pas aux exigences de qualité élevées des "mono-flux" et que les centres spécifiques ne peuvent pas traiter. La Belgique ambitionne de recycler 65% de ses emballages ménagers en plastique d'ici 2023. "Nous arrivons à 50% en 2020, un chiffre que l'Europe n'imposera que pour 2025", se réjouit Fost Plus. "La Wallonie se met ici en capacité d'atteindre des objectifs très ambitieux en matière de recyclage des déchets d'emballages ménagers en plastique pour atteindre 70% de recyclage à partir de 2030", promet la ministre wallonne de l'Environnement Céline Tellier (Ecolo). Les nouveaux centres permettront de créer une centaine d'emplois directs et "minimum deux fois plus d'emplois indirects", indique Fost Plus. Ils seront opérationnels en 2022. (Belga)

Les centres permettront de recycler de nouveaux types d'emballages en plastique comme les sachets, films plastiques et barquettes, récoltés via le "nouveau sac bleu", un sac PMC élargi introduit progressivement depuis 2018. Par an, ce sont 90.000 tonnes de déchets supplémentaires qui doivent être recyclées. "Nous développons ainsi quatre nouvelles filières de recyclage sur le territoire belge, et d'autres suivront", indique le directeur général de Fost Plus, Patrick Laevers. Le site de l'intercommunale Tibi à Charleroi accueillera une usine de recyclage de bouteilles en plastique de type PET, la première du pays, capable de traiter 40.000 tonnes par an. Plus de 650 millions de bouteilles consommées en Belgique pourront ainsi repartir sur le marché belge, "dans une économie presque 100% circulaire", se réjouissent les partenaires du consortium chargé de ce centre, formé par Sources Alma et Suez. Le nombre de cycles de ce type de plastique se limite cependant à un maximum de "plusieurs dizaines", précise le directeur général d'Alma, Luc Baeyens. Deux sites supplémentaires verront le jour dans la province du Limbourg. Celui de Bionerga à Beringen se chargera de recycler les films PE, matériau le plus courant dans les films ménagers. À Houthalen, une chaîne mixte permettra de recycler des plastiques mélangés, qui ne répondent pas aux exigences de qualité élevées des "mono-flux" et que les centres spécifiques ne peuvent pas traiter. La Belgique ambitionne de recycler 65% de ses emballages ménagers en plastique d'ici 2023. "Nous arrivons à 50% en 2020, un chiffre que l'Europe n'imposera que pour 2025", se réjouit Fost Plus. "La Wallonie se met ici en capacité d'atteindre des objectifs très ambitieux en matière de recyclage des déchets d'emballages ménagers en plastique pour atteindre 70% de recyclage à partir de 2030", promet la ministre wallonne de l'Environnement Céline Tellier (Ecolo). Les nouveaux centres permettront de créer une centaine d'emplois directs et "minimum deux fois plus d'emplois indirects", indique Fost Plus. Ils seront opérationnels en 2022. (Belga)