En chiffres absolus, c'est en Allemagne que le plus de voitures électriques ont été immatriculées: 15.215 unités (+86,2%). La France (10.455, +47,8%) et les Pays-Bas (10.144, +119,3%) viennent ensuite.

Les voitures diesel ont encore perdu en popularité au cours de la période. Il y a eu 16,4% de voitures en moins de ce type immatriculées en Europe par rapport au 2e trimestre 2018, et leur part de marché n'atteint plus que 31,3% de nouvelles inscriptions. Celles des voitures à moteur essence ont crû de 1,7% et leur part de marché est de 59,5%. Enfin, les voitures électriques, hybrides et autres comptaient au 2e trimestre pour 9,2% des nouvelles immatriculations.