L'affaire a été introduite au tribunal de San José, dans l'État de Californie. Selon la plainte, Google aurait collecté des adresses IP et les historiques des navigateurs. L'entreprise ne respecterait dès lors pas les conditions choisies par les consommateurs pour assurer leur vie privée. Chrome, le navigateur Internet de Google, ainsi que d'autres outils de l'entreprise, permettent de désactiver la collecte de données. Même avec ceux-ci, Google les récupérerait, ce qui, selon les plaignants, porte atteinte aux lois sur la protection des données personnelles. Ils réclament dès lors chacun au moins 5.000 dollars de dédommagement. D'après le cabinet d'avocats qui les représente, des millions de personnes sont concernées par ces pratiques et l'affaire pourrait entraîner un recours collectif ("class action"), avec une réclamation totale de plusieurs milliards de dollars. Un porte-parole de Google a réagi par communiqué, soulignant que l'entreprise respecte la vie privée des consommateurs qui choisissent de le faire. "Nous contestons fermement ces allégations et nous nous défendrons vigoureusement contre celles-ci." (Belga)

L'affaire a été introduite au tribunal de San José, dans l'État de Californie. Selon la plainte, Google aurait collecté des adresses IP et les historiques des navigateurs. L'entreprise ne respecterait dès lors pas les conditions choisies par les consommateurs pour assurer leur vie privée. Chrome, le navigateur Internet de Google, ainsi que d'autres outils de l'entreprise, permettent de désactiver la collecte de données. Même avec ceux-ci, Google les récupérerait, ce qui, selon les plaignants, porte atteinte aux lois sur la protection des données personnelles. Ils réclament dès lors chacun au moins 5.000 dollars de dédommagement. D'après le cabinet d'avocats qui les représente, des millions de personnes sont concernées par ces pratiques et l'affaire pourrait entraîner un recours collectif ("class action"), avec une réclamation totale de plusieurs milliards de dollars. Un porte-parole de Google a réagi par communiqué, soulignant que l'entreprise respecte la vie privée des consommateurs qui choisissent de le faire. "Nous contestons fermement ces allégations et nous nous défendrons vigoureusement contre celles-ci." (Belga)