Selon Deutsche See, quelque 500 véhicules de société de sa flotte sont concernés par le scandale. "Nous sommes profondément déçus de VW et nous nous sentons trahis car la mobilité respectueuse de l'environnement était le concept sur lequel reposait notre collaboration", a avancé l'entreprise. En Allemagne, des centaines de plaintes d'automobilistes ont été introduites auprès de VW. Les plaignants réclament un dédommagement du constructeur ou du vendeur. Aux Etats-Unis, les propriétaires d'un véhicule équipé d'un logiciel frauduleux peuvent prétendre à une indemnité de plus de 5.000 dollars, mais le groupe de Wolfsburg ne prévoit pas pareil remboursement en Europe. Volkswagen avait admis en septembre 2015 avoir manipulé un logiciel sur 11 millions de ses véhicules dans le monde pour les faire passer pour moins polluants, une affaire révélée aux Etats-Unis. (Belga)

Selon Deutsche See, quelque 500 véhicules de société de sa flotte sont concernés par le scandale. "Nous sommes profondément déçus de VW et nous nous sentons trahis car la mobilité respectueuse de l'environnement était le concept sur lequel reposait notre collaboration", a avancé l'entreprise. En Allemagne, des centaines de plaintes d'automobilistes ont été introduites auprès de VW. Les plaignants réclament un dédommagement du constructeur ou du vendeur. Aux Etats-Unis, les propriétaires d'un véhicule équipé d'un logiciel frauduleux peuvent prétendre à une indemnité de plus de 5.000 dollars, mais le groupe de Wolfsburg ne prévoit pas pareil remboursement en Europe. Volkswagen avait admis en septembre 2015 avoir manipulé un logiciel sur 11 millions de ses véhicules dans le monde pour les faire passer pour moins polluants, une affaire révélée aux Etats-Unis. (Belga)