Après des révélations en septembre dernier, le constructeur a reconnu avoir équipé plus de 11 millions de véhicules diesel dans le monde de logiciels pouvant fausser les résultats de tests anti-pollution. De sévères amendes et d'autres procédures lui pendent donc au nez. L'entreprise a dégringolé à la Bourse de Francfort, sa valeur perdant des milliards d'euros. La première demande de réparation sera officialisée dans la semaine, a indiqué l'avocat Klaus Nieding qui refuse de dire qui il représente. Il s'agit d'une partie américaine qui a subi une "grosse perte", a-t-il seulement précisé. D'autres intervenants pourraient se joindre à la procédure, selon lui. (Belga)

Après des révélations en septembre dernier, le constructeur a reconnu avoir équipé plus de 11 millions de véhicules diesel dans le monde de logiciels pouvant fausser les résultats de tests anti-pollution. De sévères amendes et d'autres procédures lui pendent donc au nez. L'entreprise a dégringolé à la Bourse de Francfort, sa valeur perdant des milliards d'euros. La première demande de réparation sera officialisée dans la semaine, a indiqué l'avocat Klaus Nieding qui refuse de dire qui il représente. Il s'agit d'une partie américaine qui a subi une "grosse perte", a-t-il seulement précisé. D'autres intervenants pourraient se joindre à la procédure, selon lui. (Belga)