Pour la deuxième fois, Trends et Trends-Tendances se sont mis en quête des Digital Pioneers, les entreprises et organisations qui ont transformé leur mode de fonctionnement grâce à la technologie et ont, de ce fait, un impact sur l'entreprise mais aussi sur l'ensemble de la société.
...

Pour la deuxième fois, Trends et Trends-Tendances se sont mis en quête des Digital Pioneers, les entreprises et organisations qui ont transformé leur mode de fonctionnement grâce à la technologie et ont, de ce fait, un impact sur l'entreprise mais aussi sur l'ensemble de la société. Sous la houlette des deux magazines, le jury a sélectionné, en collaboration avec Google et PWC, 23 lauréats parmi les 100 candidats ayant présenté un dossier. Un gagnant a ensuite été choisi pour chacune des six catégories (une catégorie de plus que l'an dernier). La nouvelle catégorie " Manufacturing " met en exergue le potentiel de transformation digitale pour l'industrie manufacturière face à l'émergence de l'intelligence artificielle et d'autres innovations. Le nom des six gagnants a été divulgué le 21 novembre lors d'une soirée exclusive à Bruxelles, pendant laquelle se sont également tenues des séances de discussion avec d'importants acteurs high-tech comme Showpad, Guardsquare et Cowboy. RÉCOMPENSÉ POUR : Showreal, son outil de vente interactif pour le secteur immobilier. " La vente immobilière se réalise habituellement sur brochure et sur plans papier, déclare Dietrich De Blander, CEO de Nanopixel. Notre logiciel, qui commande de grands écrans tactiles, assure un meilleur support. Une des fonctionnalités les plus utilisées est la conversion rapide du plan digital d'un projet de construction en simulation 3D à partir d'une unité. Cette simulation peut être adaptée notamment selon la situation familiale des candidats-acheteurs, leurs desiderata consignés sur le site du vendeur immobilier. " PRINCIPALES LEÇONS : " Showreal a été lancé très vite, poursuit Dietrich De Blander. L'outil a été perfectionné au fur et à mesure des feed-backs des premiers clients. Celui qui se concentre exclusivement sur le développement les deux premières années fait fausse route. Il risque de ne pas être adapté au marché. Une commercialisation rapide permet en outre d'avoir des rentrées. Vos premiers clients financent partiellement les investissements. " RÉCOMPENSÉ POUR : The Discovery App, qui aide les postulants à découvrir, grâce à la réalité virtuelle, l'environnement de production du spécialiste des sols en laminé Unilin et le job de machiniste ou de technicien. " Notre secteur a beaucoup de difficultés à attirer des collaborateurs, explique Nick Leenaert, talent director d'Unilin. La visite en réalité virtuelle permet de mieux nous faire connaître. Nous cherchons aussi des travailleurs sans expérience. Un jeu en 3D permet de se faire une idée, de façon ludique, du job de machiniste ou de technicien. " PRINCIPALES LEÇONS : " La réalité vituelle s'utilise souvent dans les autres secteurs pour présenter un produit ou un service aux clients intéressés, poursuit Nick Leenaert. Le département HR cherche à séduire les candidats, à les traiter comme des clients. Les méthodes qui s'avèrent efficaces dans d'autres secteurs sont souvent parfaitement applicables dans notre branche. " RÉCOMPENSÉ POUR : son application éponyme renseignant la valeur nutritionnelle et toutes les informations sur les allergènes dans les produits, pour que le consommateur puisse facilement adapter son comportement d'achat à son modèle nutritionnel idéal et à ses goûts. " SmartWithFood est une spin-off du groupe Colruyt qui fonctionne de façon autonome. En Belgique, nous collaborons avec Colruyt. Nous cherchons également à développer des collaborations avec des retailers à l'étranger ", précise Josephine Taquet de SmartWithFood. PRINCIPALES LEÇONS. " Vu son importance, le groupe Colruyt doit s'assurer une certaine stabilité, ce qui n'exclut pas l'innovation, poursuit-elle. De petites filiales à la structure plus souple peuvent être mises en place. Il y a une équipe centrale flexible mais aussi un gros client qui dispose de nombreuses informations complémentaires. La première question à se poser est : en quoi cela peut-il aider le client ? De quoi a-t-il vraiment besoin ? " RÉCOMPENSÉ POUR : le Mim ou Milieu-Impact Monitor, son outil permettant d'évaluer automatiquement l'impact environnemental (comme l'empreinte carbone) d'un immeuble dès sa conception. PRINCIPALES LEÇONS : " Pour développer le Mim, ABT s'est entouré de plusieurs spécialistes, d'où de nouvelles opportunités, précise Michiel Van Der Elst. Comme on ne maîtrise pas toujours le jargon de l'autre à 100 %, il était important de se mettre d'accord sur les grandes lignes et de rester à l'écoute des autres. Après des débuts plutôt modestes, nous n'avons cessé de grandir. Nous utilisons notre outil pour les projets, de manière à le perfectionner constamment. Il importe également de motiver les collaborateurs et de les inciter à contribuer à l'expansion. " RÉCOMPENSÉ POUR : Itsme, l'application d'identité en ligne à la croissance fulgurante. Quelque 660.000 utilisateurs y ont recours pour leurs paiements en ligne et leur connexion à Tax-on-web et à d'autres sites publics. PRINCIPALES LEÇONS : " Les observateurs étrangers qui s'intéressent à Itsme ont toujours des réactions positives et saluent la technologie qui sous-tend l'application, déclare Sylvie Vandevelde de Belgian Mobile ID. Mais le plus grand défi que nous avons dû relever se situait à un autre niveau. Belgian Mobile ID est un consortium de grandes banques et d'acteurs télécoms. Les collaborations au sein d'un même secteur ne posent généralement pas de problème. Dans ce cas-ci, la difficulté consistait à mettre sur la même longueur d'onde des intervenants aux intérêts différents. Les banques cherchaient une alternative sûre et conviviale au lecteur de cartes. Les opérateurs télécoms, quant à eux, devaient satisfaire aux critères particulièrement stricts des autorités quant à l'identification des clients (mesure dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, Ndlr). Ce défi a abouti à la création d'Itsme. Il est donc possible de créer une situation win-win. Pour les banques et les opérateurs de télécommunications mais aussi pour l'ensemble du marché. " RÉCOMPENSÉ POUR : la digitalisation poussée des contrôles de qualité et des rapports de production. " Il existait déjà un système de documents mais les manuels pour les procédures spéciales étaient encore imprimés, expliquent Yannick Honings et Kristof Van Dyck d'ArcelorMittal. La digitalisation se poursuit afin de permettre aux collaborateurs de visualiser automatiquement les informations pertinentes plutôt que de devoir les chercher. Cela représente une sacrée économie. Pour les non-initiés, l'acier c'est de l'acier, mais les produits et les finitions divergent considérablement en fonction de l'usage auquel il est destiné. Le high-tech joue aussi un rôle important. " PRINCIPALES LEÇONS : " Il faut parfois prendre le temps de jeter un regard en arrière et se demander si la façon de travailler est optimale, poursuivent-ils. C'est tout sauf évident car on est généralement très occupé à résoudre les problèmes de la veille. Des projets comme celui-ci ne sont évidemment possibles que moyennant un bon travail d'équipe. De très nombreuses personnes y ont collaboré. "