Même si on parle de plus en plus du retour sur notre lieu de travail, force est de constater que le télétravail, à temps partiel, a encore de beaux jours devant lui. Pourquoi ? Simplement parce que tout le monde, patrons et collaborateurs, s'y est habitué et y a trouvé des avantages.

L'externalisation continue à avoir le vent en poupe. Pas question d'impact négatif de la Covid-19 par exemple. Les entreprises belges restent très satisfaites de leurs partenaires d'externalisation et envisagent 'externaliser davantage encore.

De plus en plus d'entreprises et d'administrations font le choix d'un modèle hybride mêlant durablement télétravail et présence au bureau. Une évolution qui fera de nombreux perdants et gagnants en Bourse!

Des "Flex Abonnements" SNCB pour les fonctionnaires. L'objectif ? Répondre aux nouveaux besoins de mobilité des travailleurs suite à la généralisation du télétravail. Et se rendre en train sur un lieu de travail fixe à hauteur de 2 à 3 fois par semaine.

Le télétravail généralisé a fait rejaillir certaines inégalités sociales et économiques sur le lieu de travail, et jusque- là une protection symbolique, selon Sophie Thunus, professeure de management de services de soins de santé à la faculté de santé publique de l'UCLouvain. Un aspect à prendre en compte pour organiser le retour en présentiel.

Le recours massif au télétravail se double aujourd'hui d'une véritable épidémie de maux de dos et de problèmes de cervicales. Comment s'assurer un environnement (plus) ergonomique pour bosser à domicile?

Une bonne connexion wifi et un PC portable, c'est tout ce qu'il fallait ces derniers temps pour travailler vu l'obligation de télétravailler. Certains ont décidé de ne pas rester à la maison et de s'exiler dans des lieux exotiques. Pour d'autres, le nomadisme numérique est un vrai choix: le choix de vivre où ils veulent plutôt que d'être liés à un lieu de travail. Plongée dans un phénomène en pleine expansion.

Après une pause dans la mobilité pendant la crise, 4 travailleurs belges sur 10 envisagent de changer d'emploi ou de secteur d'activité dans l'année. Un signe de retour de la confiance dans l'économie, mais également de changement de mentalité. Une écrasante majorité de gens n'ayant pas eu accès au télétravail souhaitent désormais pouvoir en bénéficier.