Toshiba avait demandé à cette instance de reconsidérer son cas après un précédent jugement lui enjoignant de payer 56,8 millions d'euros à titre individuel et 4,65 millions supplémentaires, conjointement avec son compatriote Mitsubishi Electric. Mais la Cour lui a donné tort. En 2007 la Commission européenne avait sanctionné dix-neuf fabricants d'appareillages de commutation à isolation gazeuse (GIS), dont Toshiba. Ce dernier et la Commission n'ont cessé par la suite de s'opposer en justice. Toshiba, qui est actuellement dans une situation financière catastrophique, indique avoir déjà provisionné "presque toute la somme réclamée" et précise que cette amende n'aura par conséquent qu'un impact minime sur ses comptes de 2017. (Belga)

Toshiba avait demandé à cette instance de reconsidérer son cas après un précédent jugement lui enjoignant de payer 56,8 millions d'euros à titre individuel et 4,65 millions supplémentaires, conjointement avec son compatriote Mitsubishi Electric. Mais la Cour lui a donné tort. En 2007 la Commission européenne avait sanctionné dix-neuf fabricants d'appareillages de commutation à isolation gazeuse (GIS), dont Toshiba. Ce dernier et la Commission n'ont cessé par la suite de s'opposer en justice. Toshiba, qui est actuellement dans une situation financière catastrophique, indique avoir déjà provisionné "presque toute la somme réclamée" et précise que cette amende n'aura par conséquent qu'un impact minime sur ses comptes de 2017. (Belga)