"Nous allons commencer à étudier notre premier programme de partage des revenus avec des créateurs, des personnalités publiques et des éditeurs de presse", a indiqué, dans un communiqué, la filiale du groupe chinois ByteDance. Ne seront éligibles à la première phase de ce programme que les comptes affichant au moins 100.000 abonnés, a précisé TikTok, qui s'est dit décidé à "développer des solutions de monétisation (...) pour que les créateurs se sentent valorisés et récompensés". Devenu une plateforme vidéo majeure avec la pandémie, le site a longtemps pêché sur le plan de la monétisation de ses contenus, tardant à concrétiser le potentiel que représentait son milliard d'utilisateurs mensuels, seuil franchi l'an dernier. Selon le site spécialisé Business of Apps, TikTok a dégagé, en 2021, un chiffre d'affaires de 4,6 milliards de dollars, soit environ autant que Snapchat, qui ne revendique qu'un peu plus de 300 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. (Belga)

"Nous allons commencer à étudier notre premier programme de partage des revenus avec des créateurs, des personnalités publiques et des éditeurs de presse", a indiqué, dans un communiqué, la filiale du groupe chinois ByteDance. Ne seront éligibles à la première phase de ce programme que les comptes affichant au moins 100.000 abonnés, a précisé TikTok, qui s'est dit décidé à "développer des solutions de monétisation (...) pour que les créateurs se sentent valorisés et récompensés". Devenu une plateforme vidéo majeure avec la pandémie, le site a longtemps pêché sur le plan de la monétisation de ses contenus, tardant à concrétiser le potentiel que représentait son milliard d'utilisateurs mensuels, seuil franchi l'an dernier. Selon le site spécialisé Business of Apps, TikTok a dégagé, en 2021, un chiffre d'affaires de 4,6 milliards de dollars, soit environ autant que Snapchat, qui ne revendique qu'un peu plus de 300 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. (Belga)