Le groupe rhénan a perdu 77 millions d'euros net entre avril et juin, comparé à 114 millions d'euros de perte nette à la même période l'an dernier.

Côté ventes, le chiffre d'affaires s'est stabilisé sur un an à 10,7 milliards d'euros.

Côté opérationnel, le résultat a chuté de 25% sur la période à 183 millions d'euros, pénalisé par le ralentissement économique mondial, le renchérissement des matériaux, notamment le fer et la pression sur les importations dans sa branche sidérurgique.

Le groupe a aussi montré du doigt trois de ses activités de production jugées "non productives" et pour lesquelles il examine "toutes les options stratégiques": la production de châssis et ressorts, les logiciels pour ligne de production et les tôles fortes.

L'aciériste, qui fabrique aussi bien des sous-marins que des ascenseurs ou des matériaux de construction, a renoncé à créer une coentreprise dans l'acier avec l'indien Tata, anticipant un verdict négatif des autorités européennes de la concurrence.

Du même coup, il a abandonné son projet de scission en deux entités, mais compte toujours mettre en Bourse l'année prochaine sa très rentable activité Ascenseurs, valorisée autour de 14 milliards d'euros par les analystes, et adopter une structure de holding.

Le groupe entend par ailleurs supprimer 6.000 emplois dans le monde, dont 4.000 en Allemagne et 2.000 dans sa branche acier.

Thyssenkrupp, qui a annoncé en mai vouloir tourner le dos à sa structure conglomérat, dit ainsi "examiner l'impact des mesures déjà prises pour déterminer si des nouvelles sont nécessaires".

Enfin, côté prévisions, le groupe de Essen se montre aussi pessimiste et annonce une révision à la baisse de ses calculs comptables pour 2019/2020, "en raison d'une croissance mondiale plus faible qu'attendue et étant donnée les coûts particulièrement élevés dans le fer".

Thyssenkrupp table toujours sur une perte nette mais un résultat opérationnel ajusté désormais "autour de 800 millions d'euros", contre une fourchette antérieure annoncée entre 1,1 et 1,2 milliard d'euros.