La direction a annoncé lundi que Thomas Cook Retail Belgium déposait le bilan, faute d'avoir trouvé les 5 millions d'euros nécessaires à son redémarrage. "Nous espérions que les choses se passeraient beaucoup mieux pour les employés", a indiqué le syndicaliste. Même discours du côté de la direction qui souhaitait pouvoir trouver de l'argent rapidement afin d'aboutir à un accord judiciaire. Le tribunal de l'entreprise statuera, en principe, mardi sur la demande de mise en faillite. "A partir de ce moment-là, les gens seront au chômage", complète M. Van Holderbeke. Sachant qu'une reprise partielle n'est pas inconcevable, dans le cadre du scénario de la faillite gérée par les curateurs. Les magasins et les bureaux de Thomas Cook resteront fermés.