L'entreprise allemande TUI compte désormais sur une hausse de la demande et étudie la possibilité d'exploiter plus longtemps les avions loués pendant la haute saison estivale, a expliqué son CEO Fritz Joussen à l'agence de presse Bloomberg. Il considère que la faillite de Thomas Cook crée des "opportunités significatives" pour les autres prestataires, en particulier au Royaume-Uni. TUI s'attend également à tirer parti à long terme de la faillite de Thomas Cook. Le marché des voyages à forfait en Europe est estimé à 45 milliards d'euros. La saison estivale était "à la hauteur des attentes" pour TUI. Mais selon Fritz Joussen, le secteur du tourisme ne s'est pas encore complètement rétabli en raison du ralentissement de l'économie, des fluctuations des prix du pétrole, de l'incertitude entourant le Brexit et du changement de comportement des consommateurs. Le déclin de Thomas Cook enseigne que "seuls ceux qui s'adaptent réussissent", ajoute le CEO de TUI. La société allemande reste néanmoins prudente et ne souhaite pas acquérir Condor, compagnie aérienne appartenant à Thomas Cook. (Belga)