Thomas Cook explique dans un communiqué que l'été très chaud en Europe a poussé les touristes potentiels à rester chez eux plutôt que de voyager vers les habituelles destinations ensoleillées.

Les résultats financiers du groupe ont fait les frais de cette baisse d'activité, ce qui le conduit à prévoir un bénéfice opérationnel hors élément exceptionnel d'environ 280 millions de livres pour l'exercice 2017-2018 achevé fin septembre, ce qui a été une douche froide pour les investisseurs.

Le groupe avait déjà dévoilé des prévisions prudentes lors de la publication fin juillet des résultats pour le troisième trimestre, évoquant alors un bénéfice opérationnel hors élément exceptionnel dans le bas des attentes du marché.

Neil Wilson, analyste chez Markets.com juge toutefois qu'il s'agit "peut-être d'une surréaction" de la part des investisseurs. (

Thomas Cook explique dans un communiqué que l'été très chaud en Europe a poussé les touristes potentiels à rester chez eux plutôt que de voyager vers les habituelles destinations ensoleillées. Les résultats financiers du groupe ont fait les frais de cette baisse d'activité, ce qui le conduit à prévoir un bénéfice opérationnel hors élément exceptionnel d'environ 280 millions de livres pour l'exercice 2017-2018 achevé fin septembre, ce qui a été une douche froide pour les investisseurs. Le groupe avait déjà dévoilé des prévisions prudentes lors de la publication fin juillet des résultats pour le troisième trimestre, évoquant alors un bénéfice opérationnel hors élément exceptionnel dans le bas des attentes du marché. Neil Wilson, analyste chez Markets.com juge toutefois qu'il s'agit "peut-être d'une surréaction" de la part des investisseurs. (