"En tant qu'association professionnelle des organisateurs de voyages, nous avons appelé au calme afin de garantir les meilleures conditions possibles pour trouver des solutions pour Thomas Cook Belgique, l'un de nos grands membres", souligne M. Coussement. L'ABTO regrette que cela n'ait pas réussi pour l'entièreté de Thomas Cook Belgique, mais demeure plein d'espoir pour l'entité de Thomas Cook Retail Belgium. L'association souligne encore que le consommateur belge est protégé mais que le Fonds de garantie voyages demande de ne surtout pas payer une seconde fois le voyage, cela étant contraire aux réglementations nationales et internationales. "Cette somme ne serait pas couverte par l'assurance." L'ABTO appelle enfin à nouveau au calme. "Nous demandons aux consommateurs concernés de s'adresser à leur agence de voyages, le site internet où ils ont fait leur réservation ou le Fonds de garantie voyages directement." (Belga)