Le passage au signal DAB+ est une décision "lourde de conséquences" et nécessite une période de transition suffisamment longue, selon Test Achats. L'organisation demande donc au ministre francophone des Médias Jean-Claude Marcourt (PS) "un plan clair" pour cette transition. "A partir du moment où l'on vend encore aujourd'hui des appareils radio ne captant exclusivement que la FM, il serait inacceptable de devoir les ramener au parc à conteneurs dans quelques années", souligne-t-elle. "Il en va de même avec les innombrables autoradios équipant nos voitures." L'association craint également que l'introduction du DAB+ ne vise pas uniquement à améliorer le son, mais surtout à vendre davantage de largeur de bande et une licence à un plus grand nombre de stations. Elle constate par ailleurs une dégradation de l'offre car les auditeurs de la partie francophone du pays ne pourront plus capter capter Radio 1, Radio 2, Studio Brussel et Klara. Tandis qu'en Flandre, les auditeurs devront se passer de Bel RTL, Classic 21 ou BRF. (Belga)