Mardi, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, Michael O'Leary, l'administrateur délégué de l'entreprise irlandaise, avait déclaré qu'il était prêt à reconnaître le droit belge sur le travail dès que possible pour autant qu'une délégation syndicale soit formée et qu'elle vienne autour de la table pour négocier. Pour appliquer le droit belge sur le travail, il n'est toutefois pas nécessaire de d'abord constituer une délégation syndicale, lui avaient répondu dans la foulée les représentants des travailleurs. "Je suis très heureux", commente Didier Lebbe, secrétaire permanent de la CNE. "Nous allons enfin pouvoir envoyer des délégués négocier les conditions de travail avec Ryanair." La composition de la délégation sera envoyée ce jeudi soir à Dublin, au siège de la compagnie. "On verra si M. O'Leary respectera ses engagements en termes de protection sociale de ces délégués", ajoute-t-il. Le représentant du syndicat chrétien se réjouit de travailler désormais main dans la main et en front commun dans ce dossier "dans l'intérêt des travailleurs." (Belga)

Mardi, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, Michael O'Leary, l'administrateur délégué de l'entreprise irlandaise, avait déclaré qu'il était prêt à reconnaître le droit belge sur le travail dès que possible pour autant qu'une délégation syndicale soit formée et qu'elle vienne autour de la table pour négocier. Pour appliquer le droit belge sur le travail, il n'est toutefois pas nécessaire de d'abord constituer une délégation syndicale, lui avaient répondu dans la foulée les représentants des travailleurs. "Je suis très heureux", commente Didier Lebbe, secrétaire permanent de la CNE. "Nous allons enfin pouvoir envoyer des délégués négocier les conditions de travail avec Ryanair." La composition de la délégation sera envoyée ce jeudi soir à Dublin, au siège de la compagnie. "On verra si M. O'Leary respectera ses engagements en termes de protection sociale de ces délégués", ajoute-t-il. Le représentant du syndicat chrétien se réjouit de travailler désormais main dans la main et en front commun dans ce dossier "dans l'intérêt des travailleurs." (Belga)