Lundi, Viapass a confirmé être au courant, depuis quelque temps, de pratiques de fraude à l'aide d'un brouilleur d'ondes GPS. L'utilisation de cet appareil, interdit en Belgique, peut entraîner une amende allant jusqu'à 50.000 euros de la part de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications. La fraude étant qualifiée de "sérieuse", plusieurs enquêtes sont déjà en cours, affirme Viapass, sans donner davantage de précision. En moyenne, le système enregistre 23 à 24 millions de kilomètres en un jour de semaine, ce qui représente un total de 2,3 à 2,5 millions pour les trois Régions ensemble. L'Union professionnelle du Transport et de la Logistique (UPTR) réclame la suspension du système en attendant une analyse approfondie par des experts indépendants. (Belga)

Lundi, Viapass a confirmé être au courant, depuis quelque temps, de pratiques de fraude à l'aide d'un brouilleur d'ondes GPS. L'utilisation de cet appareil, interdit en Belgique, peut entraîner une amende allant jusqu'à 50.000 euros de la part de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications. La fraude étant qualifiée de "sérieuse", plusieurs enquêtes sont déjà en cours, affirme Viapass, sans donner davantage de précision. En moyenne, le système enregistre 23 à 24 millions de kilomètres en un jour de semaine, ce qui représente un total de 2,3 à 2,5 millions pour les trois Régions ensemble. L'Union professionnelle du Transport et de la Logistique (UPTR) réclame la suspension du système en attendant une analyse approfondie par des experts indépendants. (Belga)