Les deux groupes japonais prévoient de fonder une coentreprise dès cette année pour développer et vendre des "véhicules électriques à batterie à haute valeur ajoutée" et fournir ensemble des services de mobilité, selon un communiqué commun. Cette nouvelle entreprise doit imaginer, développer et vendre les véhicules électriques, mais Honda sera chargé de fabriquer le premier modèle dans ses propres usines, selon le communiqué. Sony va pour sa part développer une plateforme dédiée aux services de mobilité. "À travers cette alliance avec Honda, qui a accumulé une conséquente expérience mondiale et des prouesses dans l'industrie automobile pendant de nombreuses années", Sony "souhaite développer sa vision consistant à faire de l'espace de la mobilité un espace émotionnel", a commenté son PDG Kenichiro Yoshida, cité dans le communiqué. "Bien que Sony et Honda aient de nombreux points communs historiques et culturels, nos domaines d'expertise technologique sont très différents. C'est pourquoi je crois que cette alliance, en combinant les forces de nos deux entreprises, offrira de grandes possibilités pour le futur de la mobilité", a estimé pour sa part Toshihiro Mibe, directeur général de Honda. Le groupe automobile japonais, l'un des pionniers mondiaux des véhicules à pile à combustible, s'est fixé l'an dernier un objectif ambitieux de 100% de ventes de véhicules électriques dans le monde entier d'ici 2040, et des investissements colossaux en recherche-développement sur six ans. Sony avait quant à lui présenté début janvier au salon technologique CES de Las Vegas un nouveau prototype de sa voiture électrique Vision S et avait alors annoncé la création d'une nouvelle filiale chargée d'explorer ce marché en pleine expansion. (Belga)

Les deux groupes japonais prévoient de fonder une coentreprise dès cette année pour développer et vendre des "véhicules électriques à batterie à haute valeur ajoutée" et fournir ensemble des services de mobilité, selon un communiqué commun. Cette nouvelle entreprise doit imaginer, développer et vendre les véhicules électriques, mais Honda sera chargé de fabriquer le premier modèle dans ses propres usines, selon le communiqué. Sony va pour sa part développer une plateforme dédiée aux services de mobilité. "À travers cette alliance avec Honda, qui a accumulé une conséquente expérience mondiale et des prouesses dans l'industrie automobile pendant de nombreuses années", Sony "souhaite développer sa vision consistant à faire de l'espace de la mobilité un espace émotionnel", a commenté son PDG Kenichiro Yoshida, cité dans le communiqué. "Bien que Sony et Honda aient de nombreux points communs historiques et culturels, nos domaines d'expertise technologique sont très différents. C'est pourquoi je crois que cette alliance, en combinant les forces de nos deux entreprises, offrira de grandes possibilités pour le futur de la mobilité", a estimé pour sa part Toshihiro Mibe, directeur général de Honda. Le groupe automobile japonais, l'un des pionniers mondiaux des véhicules à pile à combustible, s'est fixé l'an dernier un objectif ambitieux de 100% de ventes de véhicules électriques dans le monde entier d'ici 2040, et des investissements colossaux en recherche-développement sur six ans. Sony avait quant à lui présenté début janvier au salon technologique CES de Las Vegas un nouveau prototype de sa voiture électrique Vision S et avait alors annoncé la création d'une nouvelle filiale chargée d'explorer ce marché en pleine expansion. (Belga)