Fin février, lors de la présentation de ses résultats annuels, Solvay avait indiqué tabler sur une évolution de son ebitda comprise entre 0% et -3% en 2020. Le groupe retire donc ces prévisions, sans en faire de nouvelles.

Le fonds vise à fournir un soutien supplémentaire à tout employé ou collaborateur qui pourrait connaître des difficultés en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus. "Tous les fonds excédentaires restants seront consacrés aux organisations caritatives et de recherche Covid-19", précise le chimiste et spécialiste des matériaux composites.

Le fonds, supervisé de manière indépendante, sera en premier lieu alimenté par des apports financiers du CEO et du comité exécutif, à hauteur de 15% de leur salaire pour le reste de l'année.

"Le président du conseil d'administration de Solvay a également décidé de contribuer à hauteur de 50% de son salaire annuel. D'autres employés et administrateurs ont indiqué qu'ils envisageaient de verser des contributions volontaires. Solvay égalera toutes les contributions des employés, renforçant ainsi de manière significative l'impact positif de cette initiative", souligne encore le groupe.

Enfin, le conseil d'administration invite tous les actionnaires à verser un tiers de leur dividende final (équivalent à 0,75 euro par action sur les 2,25 euros restants par action recommandés par le conseil d'administration). "Ces apports prendront la forme d'une renonciation au droit au dividende, avant l'assemblée générale. Tout actionnaire qui décide de profiter de cette occasion pour apporter sa contribution est invité à le notifier officiellement avant le 8 mai."

"Nous réduisons nos dépenses de plus de 250 millions d'euros en 2020. Notre solide bilan - avec des réserves d'environ 4 milliards d'euros comprenant des liquidités et des facilités de crédit non utilisées - et notre concentration sur la création de cash-flow me convainquent que Solvay est capable de gérer efficacement cette période", a conclu le CEO Ilham Kadri.

Fin février, lors de la présentation de ses résultats annuels, Solvay avait indiqué tabler sur une évolution de son ebitda comprise entre 0% et -3% en 2020. Le groupe retire donc ces prévisions, sans en faire de nouvelles. Le fonds vise à fournir un soutien supplémentaire à tout employé ou collaborateur qui pourrait connaître des difficultés en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus. "Tous les fonds excédentaires restants seront consacrés aux organisations caritatives et de recherche Covid-19", précise le chimiste et spécialiste des matériaux composites. Le fonds, supervisé de manière indépendante, sera en premier lieu alimenté par des apports financiers du CEO et du comité exécutif, à hauteur de 15% de leur salaire pour le reste de l'année. "Le président du conseil d'administration de Solvay a également décidé de contribuer à hauteur de 50% de son salaire annuel. D'autres employés et administrateurs ont indiqué qu'ils envisageaient de verser des contributions volontaires. Solvay égalera toutes les contributions des employés, renforçant ainsi de manière significative l'impact positif de cette initiative", souligne encore le groupe. Enfin, le conseil d'administration invite tous les actionnaires à verser un tiers de leur dividende final (équivalent à 0,75 euro par action sur les 2,25 euros restants par action recommandés par le conseil d'administration). "Ces apports prendront la forme d'une renonciation au droit au dividende, avant l'assemblée générale. Tout actionnaire qui décide de profiter de cette occasion pour apporter sa contribution est invité à le notifier officiellement avant le 8 mai." "Nous réduisons nos dépenses de plus de 250 millions d'euros en 2020. Notre solide bilan - avec des réserves d'environ 4 milliards d'euros comprenant des liquidités et des facilités de crédit non utilisées - et notre concentration sur la création de cash-flow me convainquent que Solvay est capable de gérer efficacement cette période", a conclu le CEO Ilham Kadri.