"Bonne nouvelle pour les clients et les commerçants", a indiqué Comeos sur Twitter. La fédération du commerce est également satisfaite que cette prolongation soit clairement confirmée pour cette année uniquement.

Pour Mode Unie, la fédération des magasins de mode indépendants, membre de l'Unizo, une telle prolongation constitue une reconnaissance des problèmes spécifiques auxquels est confronté le secteur de la mode. Les magasins qui ont été obligés de fermer une seconde fois en novembre conservent encore de nombreux stocks. Les commerçants ont donc aujourd'hui deux semaines de plus pour les écouler. "Ce stock a en quelque sorte une date de péremption en raison des changements de tendance et de saison, ce qui ne permet pas de les vendre plus tard dans l'année", commente la directrice de Mode Unie, Isolde Delanghe.

"Bonne nouvelle pour les clients et les commerçants", a indiqué Comeos sur Twitter. La fédération du commerce est également satisfaite que cette prolongation soit clairement confirmée pour cette année uniquement. Pour Mode Unie, la fédération des magasins de mode indépendants, membre de l'Unizo, une telle prolongation constitue une reconnaissance des problèmes spécifiques auxquels est confronté le secteur de la mode. Les magasins qui ont été obligés de fermer une seconde fois en novembre conservent encore de nombreux stocks. Les commerçants ont donc aujourd'hui deux semaines de plus pour les écouler. "Ce stock a en quelque sorte une date de péremption en raison des changements de tendance et de saison, ce qui ne permet pas de les vendre plus tard dans l'année", commente la directrice de Mode Unie, Isolde Delanghe.