Après la rupture des négociations en décembre dernier, les syndicats - qui dénoncent les exigences en termes de productivité - avaient brandi la menace de cinq jours de grève. Finalement, seuls les syndicats francophones étaient passés à l'action les 6 et 7 janvier. Le 12 janvier, syndicats et direction s'étaient retrouvés pour établir un calendrier de réunions. Une première réunion avait eu lieu dans la foulée le 21 janvier. Les négociations sont toujours en cours, selon Luc Piens, de l'ACV Transcom, qui ne souhaite pas s'épancher sur la manière dont se déroulent les discussions. "Je pense que nous devons d'abord nous diriger vers un accord équilibré. Il est plus important de continuer à discuter que de voir une ligne rouge quelque part sur un calendrier, pour quand tout doit être conclu", estime le responsable syndical. "Regardons comment cela évolue. Des discussions sont encore prévues jusqu'à la fin du mois". De son côté, Ludo Sempels, du syndicat socialiste ACOD Spoor, se contente d'indiquer que "nous sommes encore en train de négocier". Les syndicats négocient avec HR Rail, qui chapeaute la concertation sociale pour la SNCB et Infrabel. (Belga)

Après la rupture des négociations en décembre dernier, les syndicats - qui dénoncent les exigences en termes de productivité - avaient brandi la menace de cinq jours de grève. Finalement, seuls les syndicats francophones étaient passés à l'action les 6 et 7 janvier. Le 12 janvier, syndicats et direction s'étaient retrouvés pour établir un calendrier de réunions. Une première réunion avait eu lieu dans la foulée le 21 janvier. Les négociations sont toujours en cours, selon Luc Piens, de l'ACV Transcom, qui ne souhaite pas s'épancher sur la manière dont se déroulent les discussions. "Je pense que nous devons d'abord nous diriger vers un accord équilibré. Il est plus important de continuer à discuter que de voir une ligne rouge quelque part sur un calendrier, pour quand tout doit être conclu", estime le responsable syndical. "Regardons comment cela évolue. Des discussions sont encore prévues jusqu'à la fin du mois". De son côté, Ludo Sempels, du syndicat socialiste ACOD Spoor, se contente d'indiquer que "nous sommes encore en train de négocier". Les syndicats négocient avec HR Rail, qui chapeaute la concertation sociale pour la SNCB et Infrabel. (Belga)