La plateforme populaire chez les jeunes a gagné des utilisateurs et ses revenus ont augmenté pendant le deuxième trimestre, mais l'entreprise s'est dite elle-même "pas satisfaite" par ses performances dans une note aux investisseurs. Snapchat comptait 347 millions d'utilisateurs actifs au quotidien fin juin, soit 18% de plus qu'il y a un an, d'après un communiqué du groupe californien. Il précise aussi qu'il continue d'attirer plus de personnes dans toutes les régions du monde, y compris en Amérique du Nord et en Europe, où certaines plateformes de divertissement font pourtant face à un début de saturation. Snap s'en sort bien aussi en termes de revenus, avec un chiffre d'affaires de 1,1 milliard de dollars (+13% sur un an). Mais ses pertes nettes se sont creusées à 422 millions, au lieu de 152 millions l'année dernière. "La croissance régulière de notre communauté améliore nos opportunités sur le long terme, mais nos résultats financiers au deuxième trimestre ne reflètent pas l'étendue de notre ambition", ont indiqué les dirigeants. "Nous ne sommes pas satisfaits par nos performances, quelles que soient les difficultés liées à l'environnement économique actuel", ont-ils ajouté, en référence à l'inflation galopante, notamment. (Belga)

La plateforme populaire chez les jeunes a gagné des utilisateurs et ses revenus ont augmenté pendant le deuxième trimestre, mais l'entreprise s'est dite elle-même "pas satisfaite" par ses performances dans une note aux investisseurs. Snapchat comptait 347 millions d'utilisateurs actifs au quotidien fin juin, soit 18% de plus qu'il y a un an, d'après un communiqué du groupe californien. Il précise aussi qu'il continue d'attirer plus de personnes dans toutes les régions du monde, y compris en Amérique du Nord et en Europe, où certaines plateformes de divertissement font pourtant face à un début de saturation. Snap s'en sort bien aussi en termes de revenus, avec un chiffre d'affaires de 1,1 milliard de dollars (+13% sur un an). Mais ses pertes nettes se sont creusées à 422 millions, au lieu de 152 millions l'année dernière. "La croissance régulière de notre communauté améliore nos opportunités sur le long terme, mais nos résultats financiers au deuxième trimestre ne reflètent pas l'étendue de notre ambition", ont indiqué les dirigeants. "Nous ne sommes pas satisfaits par nos performances, quelles que soient les difficultés liées à l'environnement économique actuel", ont-ils ajouté, en référence à l'inflation galopante, notamment. (Belga)