Des rumeurs sur une éventuelle reprise circulaient depuis des mois. Les chiffres de Siemens Gamesa ont été décevants au cours des quatre derniers trimestres, en partie à cause de la hausse des coûts et de problèmes de production, et la société-mère allemande essayait depuis un certain temps déjà de maîtriser la situation chez Gamesa. La direction de l'entreprise a ainsi transféré certains cadres d'Allemagne à des postes de direction dans la filiale. La question s'est ensuite posée de savoir si Siemens Energy trouverait plus facile de résoudre les problèmes de Gamesa en rachetant la filiale et en la retirant de la Bourse. Le 18 mai, Energy avait fait savoir qu'elle envisageait de le faire. Une décision officielle a donc été prise désormais. Le groupe allemand donnera plus d'informations sur la transaction lors d'une conférence téléphonique pour la presse lundi. (Belga)

Des rumeurs sur une éventuelle reprise circulaient depuis des mois. Les chiffres de Siemens Gamesa ont été décevants au cours des quatre derniers trimestres, en partie à cause de la hausse des coûts et de problèmes de production, et la société-mère allemande essayait depuis un certain temps déjà de maîtriser la situation chez Gamesa. La direction de l'entreprise a ainsi transféré certains cadres d'Allemagne à des postes de direction dans la filiale. La question s'est ensuite posée de savoir si Siemens Energy trouverait plus facile de résoudre les problèmes de Gamesa en rachetant la filiale et en la retirant de la Bourse. Le 18 mai, Energy avait fait savoir qu'elle envisageait de le faire. Une décision officielle a donc été prise désormais. Le groupe allemand donnera plus d'informations sur la transaction lors d'une conférence téléphonique pour la presse lundi. (Belga)