"Mon engagement est total ! s'exclame Morgann Dawance. Même les boutons des vêtements sont recyclés au départ de noix de coco. Les étiquettes, pareil, c'est du 100 % recyclé. Le déclic est venu il y a quelques années. Je voulais, pendant mes études, lancer un projet entrepreneurial. J'imaginais imprimer des dessins d'artistes bruxellois sur des vêtements et reverser les fonds à des associations de défense de l'environnement. En me penchant sur ce projet, j'ai découvert l'incohérence par rapport à mon engagement avec l'impact qu'a l'industrie fashion sur la dégradation de notre planète, la deuxième industrie la plus polluante. C'est à ce moment que m'est donc venue l'idée de créer Shak&Kai. "
...