Ces 70 animaux concernés étaient destinés à être engraissés en Turquie et abattus dans ce pays. Mais le convoi a été bloqué à la frontière bulgaro-turque en raison d'une erreur administrative commise lors de l'octroi de l'autorisation de quitter le territoire belge, selon l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Les autorités sanitaires ont invoqué le fait que la période de validité des résultats des tests d'analyse effectués en Belgique avant le départ avait expiré. M. Borsus (MR) avait annoncé jeudi que la situation était "débloquée" à la suite de son intervention et de celle de l'Afsca et que les bestiaux - à l'exception d'un animal qui n'a pas survécu - étaient hébergés dans des conditions correctes, en attente d'une destination définitive. Mais il a indiqué vendredi que ces 70 bovins "seront finalement abattus". "Il s'agit d'une décision officielle et irréversible des autorités turques transmises à l'Afsca, pour des motifs sanitaires et de bien-être animal", a-t-il précisé dans un communiqué. (Belga)

Ces 70 animaux concernés étaient destinés à être engraissés en Turquie et abattus dans ce pays. Mais le convoi a été bloqué à la frontière bulgaro-turque en raison d'une erreur administrative commise lors de l'octroi de l'autorisation de quitter le territoire belge, selon l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Les autorités sanitaires ont invoqué le fait que la période de validité des résultats des tests d'analyse effectués en Belgique avant le départ avait expiré. M. Borsus (MR) avait annoncé jeudi que la situation était "débloquée" à la suite de son intervention et de celle de l'Afsca et que les bestiaux - à l'exception d'un animal qui n'a pas survécu - étaient hébergés dans des conditions correctes, en attente d'une destination définitive. Mais il a indiqué vendredi que ces 70 bovins "seront finalement abattus". "Il s'agit d'une décision officielle et irréversible des autorités turques transmises à l'Afsca, pour des motifs sanitaires et de bien-être animal", a-t-il précisé dans un communiqué. (Belga)