"Faute d'avancées à ce moment-là, nous nous dirigerons certainement vers un conflit plus dur", a averti le représentant du syndicat socialiste. Le front commun reproche à la direction d'AG Insurance de "bafouer la concertation sociale" après l'adoption par l'entreprise d'assurances d'une série de conventions collectives de travail (CCT) avec le seul syndicat chrétien flamand LBC. Ces conventions visent notamment à harmoniser les systèmes d'avantages extra-légaux au sein de l'entreprise (assurances groupes, hospitalisation, etc.) et à introduire un nouveau système d'horaires flottants. "Nous demandons la réouverture des discussions sur un certain nombre de points. Faute d'avancées mardi midi, nos actions risquent de se durcir", a ajouté M. Cappoen. AG Insurance emploie quelque 4.000 personnes en Belgique. (Belga)

"Faute d'avancées à ce moment-là, nous nous dirigerons certainement vers un conflit plus dur", a averti le représentant du syndicat socialiste. Le front commun reproche à la direction d'AG Insurance de "bafouer la concertation sociale" après l'adoption par l'entreprise d'assurances d'une série de conventions collectives de travail (CCT) avec le seul syndicat chrétien flamand LBC. Ces conventions visent notamment à harmoniser les systèmes d'avantages extra-légaux au sein de l'entreprise (assurances groupes, hospitalisation, etc.) et à introduire un nouveau système d'horaires flottants. "Nous demandons la réouverture des discussions sur un certain nombre de points. Faute d'avancées mardi midi, nos actions risquent de se durcir", a ajouté M. Cappoen. AG Insurance emploie quelque 4.000 personnes en Belgique. (Belga)