L'acquisition de Synthorx, spécialisée dans le développement de traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer ou de maladies auto-immunes, a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux groupes, a précisé Sanofi dans son communiqué.

"Cette acquisition cadre parfaitement avec notre stratégie et notre volonté de dynamiser l'innovation et de bâtir un portefeuille composé de médicaments de haute qualité", a déclaré Paul Hudson, directeur général de Sanofi, cité dans le communiqué.

"Elle est de plus en phase avec notre objectif de doter notre franchise oncologie de médicaments ayant le potentiel de changer l'exercice de la médecine, ainsi que d'associations thérapeutiques innovantes", affirme-t-il.

Le Britannique, qui a pris les commandes de Sanofi début septembre, avait alors expliqué que le géant français devrait concentrer ses ressources sur certaines priorités, laissant entendre que l'oncologie pourrait être une piste de croissance.

L'oncologie, où Sanofi souffre justement du manque de nouveaux traitements, est l'un des secteurs les plus porteurs pour les laboratoires pharmaceutiques actuellement.

L'acquisition de Synthorx, spécialisée dans le développement de traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer ou de maladies auto-immunes, a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux groupes, a précisé Sanofi dans son communiqué. "Cette acquisition cadre parfaitement avec notre stratégie et notre volonté de dynamiser l'innovation et de bâtir un portefeuille composé de médicaments de haute qualité", a déclaré Paul Hudson, directeur général de Sanofi, cité dans le communiqué. "Elle est de plus en phase avec notre objectif de doter notre franchise oncologie de médicaments ayant le potentiel de changer l'exercice de la médecine, ainsi que d'associations thérapeutiques innovantes", affirme-t-il. Le Britannique, qui a pris les commandes de Sanofi début septembre, avait alors expliqué que le géant français devrait concentrer ses ressources sur certaines priorités, laissant entendre que l'oncologie pourrait être une piste de croissance. L'oncologie, où Sanofi souffre justement du manque de nouveaux traitements, est l'un des secteurs les plus porteurs pour les laboratoires pharmaceutiques actuellement.