Le premier fabricant mondial de smartphones produit également des puces mémoire, des téléviseurs et des équipements électroménagers. L'annonce survient alors que Samsung est confronté à un rappel planétaire de son dernier produit phare - le Galaxy Note 7 - en raison des risques d'explosion de ses batteries. Samsung a vendu la moitié de sa participation de 3% dans ASML et la totalité des parts dans les trois autres sociétés. Le sud-coréen détenait 4,5% du capital de Rambus, 0,7% de celui de Sharp et 4,2% dans Seagate. Samsung ne précise pas le montant de ces opérations. D'après l'agence sud-coréenne Yonhap, elles ont rapporté environ 1.000 milliards de wons (794 millions d'euros), dont 600 milliards de wons pour la vente d'ASML. (Belga)