Le syndicat chrétien entend remettre sur la table "une discussion sur l'ensemble des composantes de la compétitivité". "En effet, celle-ci ne dépend pas seulement de l'évolution salariale. Les entreprises doivent surtout se focaliser sur des produits innovants et de qualité, fabriqués par des travailleurs bien formés. La question de la formation des travailleurs et la mesure des efforts effectifs consentis en la matière est une question dont le Conseil central de l'économie doit se saisir rapidement. De même, les questions d'innovation, de prise en compte de la maîtrise des prix de l'énergie ou des matières premières doivent être mises sur la table", estime la CSC. (Belga)

Le syndicat chrétien entend remettre sur la table "une discussion sur l'ensemble des composantes de la compétitivité". "En effet, celle-ci ne dépend pas seulement de l'évolution salariale. Les entreprises doivent surtout se focaliser sur des produits innovants et de qualité, fabriqués par des travailleurs bien formés. La question de la formation des travailleurs et la mesure des efforts effectifs consentis en la matière est une question dont le Conseil central de l'économie doit se saisir rapidement. De même, les questions d'innovation, de prise en compte de la maîtrise des prix de l'énergie ou des matières premières doivent être mises sur la table", estime la CSC. (Belga)