Les pilotes membres du syndicat britannique Balpa ont voté des arrêts de travail pour ce jeudi et vendredi, ainsi que pour la période du 2 au 4 septembre. Les revendications portent notamment sur les salaires, les retraites et les prestations de maternité. Ryanair a toutefois souligné que le mouvement n'entraînait que peu de perturbations, avec tout au plus des retards et quelques changements de vol. La compagnie irlandaise à bas coût a tenté de faire bloquer ce mouvement par la justice britannique, mais la Haute Cour de Londres a rejeté le recours de Ryanair mercredi en fin de journée. La justice a en revanche bloqué la grève en Irlande, où un arrêt de travail était prévu aussi par des pilotes de Ryanair ces jeudi et vendredi. Saisie par Ryanair, la Haute Cour de Dublin a estimé que ce mouvement social devait être "bloqué". (Belga)