Ryanair avait annoncé l'an dernier qu'elle cesserait de voler au départ de l'aéroport international de Belfast ainsi que de l'aéroport de Belfast City à partir de l'automne 2021. La compagnie entendait dénoncer ainsi "le refus du gouvernement britannique de suspendre ou de réduire la taxe sur les passagers ainsi que le manque d'incitants dans le cadre de la reprise post-pandémie". Les préoccupations en matière de coûts demeurent - "le gouvernement britannique doit immédiatement éliminer les taxes aériennes sur tous les vols, sinon le Royaume-Uni risque de perdre des vols à destination du continent européen", poursuit le transporteur. Mais en ce qui concerne la capitale de l'Irlande du Nord, "un accord à long terme a été conclu avec la direction de l'aéroport international de Belfast qui soutiendra la croissance future de Ryanair à l'aéroport". (Belga)

Ryanair avait annoncé l'an dernier qu'elle cesserait de voler au départ de l'aéroport international de Belfast ainsi que de l'aéroport de Belfast City à partir de l'automne 2021. La compagnie entendait dénoncer ainsi "le refus du gouvernement britannique de suspendre ou de réduire la taxe sur les passagers ainsi que le manque d'incitants dans le cadre de la reprise post-pandémie". Les préoccupations en matière de coûts demeurent - "le gouvernement britannique doit immédiatement éliminer les taxes aériennes sur tous les vols, sinon le Royaume-Uni risque de perdre des vols à destination du continent européen", poursuit le transporteur. Mais en ce qui concerne la capitale de l'Irlande du Nord, "un accord à long terme a été conclu avec la direction de l'aéroport international de Belfast qui soutiendra la croissance future de Ryanair à l'aéroport". (Belga)