Le personnel de cabine de Ryanair en Belgique, Portugal et Espagne a entamé jeudi son deuxième jour de grève. Mercredi, le personnel italien avait aussi participé au mouvement. Les travailleurs en grève réclament de meilleures conditions de travail (rémunérations, sécurité, horaires, etc.) et le respect des législations nationales du travail. Parmi les principales revendications: la signature de contrats de travail fondés sur le droit national plutôt qu'irlandais ou encore le respect des législations sur les conditions de travail. Ryanair emploie environ 700 personnes en Belgique dont 600 à Charleroi. (Belga)

Le personnel de cabine de Ryanair en Belgique, Portugal et Espagne a entamé jeudi son deuxième jour de grève. Mercredi, le personnel italien avait aussi participé au mouvement. Les travailleurs en grève réclament de meilleures conditions de travail (rémunérations, sécurité, horaires, etc.) et le respect des législations nationales du travail. Parmi les principales revendications: la signature de contrats de travail fondés sur le droit national plutôt qu'irlandais ou encore le respect des législations sur les conditions de travail. Ryanair emploie environ 700 personnes en Belgique dont 600 à Charleroi. (Belga)