La ministre Marghem rappelle que "la sortie du nucléaire et la sécurité d'approvisionnement sont les dossiers sur lesquels planchent son cabinet et son administration depuis le début" de la législature. Son cabinet souligne que la loi cadre du mécanisme de rémunération de la capacité (CRM) - un mécanisme financier qui vise à garantir la sécurité d'approvisionnement -, a été votée et permettra la construction de centrales au gaz qui doivent suppléer aux capacités manquantes. "Plusieurs investisseurs se sont déjà montrés intéressés par le projet et si l'on poursuit le rythme de travail actuel en collaboration avec les acteurs de l'énergie, l'objectif de lancer le premier appel d'offres en 2021 sera atteint", affirme-t-elle. Dans un rapport publié vendredi, le gestionnaire du transport d'électricité Elia a mis en garde contre un besoin structurel de capacité électrique en hausse, passant de 3,6 à 3,9 GW, en remplacement des centrales nucléaires. Selon Elia, en raison de la sortie du charbon dans plusieurs Etats européens, des ruptures d'approvisionnement sont par ailleurs à craindre dès l'hiver 2022-2023. Pour couvrir la fenêtre 2022-2025, "des mesures supplémentaires seront nécessaires", a affirmé son CEO Chris Peeters. (Belga)

La ministre Marghem rappelle que "la sortie du nucléaire et la sécurité d'approvisionnement sont les dossiers sur lesquels planchent son cabinet et son administration depuis le début" de la législature. Son cabinet souligne que la loi cadre du mécanisme de rémunération de la capacité (CRM) - un mécanisme financier qui vise à garantir la sécurité d'approvisionnement -, a été votée et permettra la construction de centrales au gaz qui doivent suppléer aux capacités manquantes. "Plusieurs investisseurs se sont déjà montrés intéressés par le projet et si l'on poursuit le rythme de travail actuel en collaboration avec les acteurs de l'énergie, l'objectif de lancer le premier appel d'offres en 2021 sera atteint", affirme-t-elle. Dans un rapport publié vendredi, le gestionnaire du transport d'électricité Elia a mis en garde contre un besoin structurel de capacité électrique en hausse, passant de 3,6 à 3,9 GW, en remplacement des centrales nucléaires. Selon Elia, en raison de la sortie du charbon dans plusieurs Etats européens, des ruptures d'approvisionnement sont par ailleurs à craindre dès l'hiver 2022-2023. Pour couvrir la fenêtre 2022-2025, "des mesures supplémentaires seront nécessaires", a affirmé son CEO Chris Peeters. (Belga)