"Les échos des grandes enseignes ne vont pas dans le sens d'une fermeture", a indiqué Charles Petit, responsable de Comeos Bruxelles. "Au contraire. L'initiative des ouvertures du premier dimanche du mois est particulièrement importante pour renforcer la position de Bruxelles comme ville de shopping." Le groupe de commerçants GCCB a réuni une partie des magasins de la rue Neuve, mercredi. S'en est suivi un vote sur la suspension des ouvertures dominicales. Dix-neuf étaient pour et six contre, selon l'organisation. L'ouverture des magasins le premier dimanche du mois cristallise les tensions au sein des commerçants, certains peinant à rentabiliser l'opération, d'autres tirant leur épingle du jeu. Fin août, la galerie commerçante City 2 avait annoncé arrêter les ouvertures du dimanche. (Belga)