Bertelsmann n'a pas expliqué les raisons du départ du Néerlandais Bert Habets, qui était devenu début 2018 l'unique dirigeant de RTL Group.

Jusqu'à sa démission fin 2017, le belge Guillaume de Posch était en effet co-dirigeant de l'entité audiovisuelle de Bertelsmann.

"Le conseil de surveillance salue pleinement la décision de Thomas Rabe de reprendre la direction de RTL Groupe suite à la démission de Bert Habets", indique Bertelsmann dans un communiqué.

RTL Group, premier groupe audiovisuel européen, est la division la plus importante de Bertelsmann en termes de bénéfice et de chiffre d'affaires.

RTL Group possède une soixantaine de chaines de télévisions (RTL Belgium, M6, W9) et une trentaine de stations de radio à travers le monde.

Le groupe luxembourgeois est passé du statut de radiodiffuseur traditionnel à celui de plateforme multimédia, et cherche notamment à développer son offre de contenus en streaming.

Bertelsmann n'a pas expliqué les raisons du départ du Néerlandais Bert Habets, qui était devenu début 2018 l'unique dirigeant de RTL Group. Jusqu'à sa démission fin 2017, le belge Guillaume de Posch était en effet co-dirigeant de l'entité audiovisuelle de Bertelsmann. "Le conseil de surveillance salue pleinement la décision de Thomas Rabe de reprendre la direction de RTL Groupe suite à la démission de Bert Habets", indique Bertelsmann dans un communiqué. RTL Group, premier groupe audiovisuel européen, est la division la plus importante de Bertelsmann en termes de bénéfice et de chiffre d'affaires. RTL Group possède une soixantaine de chaines de télévisions (RTL Belgium, M6, W9) et une trentaine de stations de radio à travers le monde. Le groupe luxembourgeois est passé du statut de radiodiffuseur traditionnel à celui de plateforme multimédia, et cherche notamment à développer son offre de contenus en streaming.