L'opération annoncée jeudi doit encore recevoir l'aval d'une assemblée générale extraordinaire de Roche qui se tiendra le 26 novembre. Roche va payer 356,9341 CHF par titre et les actions ainsi rachetées vont être neutralisées, souligne le communiqué, qui indique également que l'opération se fera par endettement. Ce rachat -qui doit redonner au groupe pharmaceutique bâlois sa "pleine souplesse stratégique"- ne changera rien au contrôle familial de l'entreprise dont la participation va mécaniquement augmenter à environ 67,5%, le nombre total d'actions étant appelé à diminuer une fois l'opération réalisée. Christoph Franz, le président du conseil d'administration de Roche s'est dit "convaincu que la transaction envisagée est dans le meilleur intérêt de Roche et des détenteurs de titres Roche d'un point de vue stratégique et économique". "Roche sera encore mieux positionné stratégiquement à l'avenir", a-t-il souligné. Le groupe pharmaceutique a par ailleurs confirmé ses prévisions financières pour l'ensemble de l'année, s'attendant à une progression de son chiffre d'affaires et de son bénéfice par action autour de 5% à taux de change constant. Roche veut aussi augmenter son dividende en francs suisses cette année. Novartis avait acquis les actions Roche entre 2001 et 2003 pour un total d'environ 5 milliards de dollars (4,6 mds CHF) comme investissement stratégique à long terme qui a rapporté au total quelque 6 milliards de dollars. Le retour sur investissement sur l'ensemble de la période s'est élevé à 10,2% exprimé en dollar et 6,6% exprimés en francs suisses. "Aujourd'hui, Novartis estime que l'investissement financier dans Roche ne fait pas partie de son c?ur de métier et par conséquent n'est pas un actif stratégique", souligne le communiqué de l'entreprise. Novartis va enregistrer un gain d'environ 14 milliards de dollars dans ses comptes, précise encore le document. (Belga)

L'opération annoncée jeudi doit encore recevoir l'aval d'une assemblée générale extraordinaire de Roche qui se tiendra le 26 novembre. Roche va payer 356,9341 CHF par titre et les actions ainsi rachetées vont être neutralisées, souligne le communiqué, qui indique également que l'opération se fera par endettement. Ce rachat -qui doit redonner au groupe pharmaceutique bâlois sa "pleine souplesse stratégique"- ne changera rien au contrôle familial de l'entreprise dont la participation va mécaniquement augmenter à environ 67,5%, le nombre total d'actions étant appelé à diminuer une fois l'opération réalisée. Christoph Franz, le président du conseil d'administration de Roche s'est dit "convaincu que la transaction envisagée est dans le meilleur intérêt de Roche et des détenteurs de titres Roche d'un point de vue stratégique et économique". "Roche sera encore mieux positionné stratégiquement à l'avenir", a-t-il souligné. Le groupe pharmaceutique a par ailleurs confirmé ses prévisions financières pour l'ensemble de l'année, s'attendant à une progression de son chiffre d'affaires et de son bénéfice par action autour de 5% à taux de change constant. Roche veut aussi augmenter son dividende en francs suisses cette année. Novartis avait acquis les actions Roche entre 2001 et 2003 pour un total d'environ 5 milliards de dollars (4,6 mds CHF) comme investissement stratégique à long terme qui a rapporté au total quelque 6 milliards de dollars. Le retour sur investissement sur l'ensemble de la période s'est élevé à 10,2% exprimé en dollar et 6,6% exprimés en francs suisses. "Aujourd'hui, Novartis estime que l'investissement financier dans Roche ne fait pas partie de son c?ur de métier et par conséquent n'est pas un actif stratégique", souligne le communiqué de l'entreprise. Novartis va enregistrer un gain d'environ 14 milliards de dollars dans ses comptes, précise encore le document. (Belga)