Le marché belge de l'emploi est clairement sous tension : profils techniques ou très spécialisés en pénurie, mobilité accrue des collaborateurs, nouveaux métiers liés au digital et à l'intelligence artificielle, etc. Cette tension met les entreprises sous pression.
...