Fernand Grifnée, le CEO d'Ores, Gil Simon, qui a remplacé dernièrement Stéphane Moreau comme CEO de Resa, ainsi que les présidents des deux GRD, Cyprien Devilers et Bernard Thiry, signeront au Cercle de Wallonie une convention-cadre de collaboration, en présence du ministre wallon de l'Energie Jean-Luc Crucke. Les synergies qui seront détaillées à cette occasion visent à "améliorer la qualité du service aux consommateurs tout en maitrisant les coûts de gestion." Le ministre Crucke est un fervent partisan d'une fusion des GRD wallons, sur le modèle flamand de Fluvius, l'entité juridique créée le 1er juillet dernier pour intégrer progressivement les deux GRD actuels, Eandis et Infrax. Outre les économies d'échelle (à terme, Fluvius devrait permettre 100 millions d'euros d'économie par an, selon les deux réseaux), une société d'exploitation unifiée est censée faciliter le passage d'un système énergétique central à une production renouvelable et décentralisée (la "transition énergétique"), notamment pour l'instauration de compteurs numériques, la gestion des données de comptage et les réseaux de plus en plus intelligents. Ores est active sur près de trois quarts de la Wallonie, tandis que Resa est concentrée en région liégeoise. (Belga)

Fernand Grifnée, le CEO d'Ores, Gil Simon, qui a remplacé dernièrement Stéphane Moreau comme CEO de Resa, ainsi que les présidents des deux GRD, Cyprien Devilers et Bernard Thiry, signeront au Cercle de Wallonie une convention-cadre de collaboration, en présence du ministre wallon de l'Energie Jean-Luc Crucke. Les synergies qui seront détaillées à cette occasion visent à "améliorer la qualité du service aux consommateurs tout en maitrisant les coûts de gestion." Le ministre Crucke est un fervent partisan d'une fusion des GRD wallons, sur le modèle flamand de Fluvius, l'entité juridique créée le 1er juillet dernier pour intégrer progressivement les deux GRD actuels, Eandis et Infrax. Outre les économies d'échelle (à terme, Fluvius devrait permettre 100 millions d'euros d'économie par an, selon les deux réseaux), une société d'exploitation unifiée est censée faciliter le passage d'un système énergétique central à une production renouvelable et décentralisée (la "transition énergétique"), notamment pour l'instauration de compteurs numériques, la gestion des données de comptage et les réseaux de plus en plus intelligents. Ores est active sur près de trois quarts de la Wallonie, tandis que Resa est concentrée en région liégeoise. (Belga)