Le personnel du géant de l'acier avait débrayé vendredi pour protester contre le fait que l'administrateur-délégué Bert De Graeve avait vu son salaire augmenter d'un tiers en 2011, à 1,78 million d'euros, alors que 609 emplois sont menacés.

Le travail a repris lundi, aussi bien à Aalter, à Ingelmunster qu'à Zwevegem, d'après les syndicats. L'équipe du week-end avait déjà repris le travail dimanche.

La concertation sociale concernant la restructuration annoncée se poursuivra demain/mardi. D'après le délégué principal FGTB Metal, Kenneth Blomme, le syndicat veut "au moins" entendre de la part de Bert De Graeve que les bonus du management seront redistribués parmi le personnel. Si les syndicats ne sont pas entendus, de nouvelles actions pourraient être organisées, a-t-il prévenu.

Avec Belga

Le personnel du géant de l'acier avait débrayé vendredi pour protester contre le fait que l'administrateur-délégué Bert De Graeve avait vu son salaire augmenter d'un tiers en 2011, à 1,78 million d'euros, alors que 609 emplois sont menacés. Le travail a repris lundi, aussi bien à Aalter, à Ingelmunster qu'à Zwevegem, d'après les syndicats. L'équipe du week-end avait déjà repris le travail dimanche. La concertation sociale concernant la restructuration annoncée se poursuivra demain/mardi. D'après le délégué principal FGTB Metal, Kenneth Blomme, le syndicat veut "au moins" entendre de la part de Bert De Graeve que les bonus du management seront redistribués parmi le personnel. Si les syndicats ne sont pas entendus, de nouvelles actions pourraient être organisées, a-t-il prévenu. Avec Belga