"Il a été identifié qu'une contrepartie d'une valeur de 50.000 euros, dans le cadre d'une convention de mécénat signée avec le Château de Versailles, a été affectée au bénéfice personnel de M. Ghosn", a indiqué Renault dans un communiqué. Le constructeur automobile "a décidé de porter ces faits à la connaissance des autorités judiciaires", a-t-il précisé au lendemain de la révélation par le Figaro de cette affaire, liée selon le journal à la célébration du mariage de M. Ghosn dans le château le 8 octobre 2016. Selon le Figaro, le groupe au losange a découvert que l'établissement public du château de Versailles avait enregistré la location du Grand Trianon - soit une prestation évaluée à 50.000 euros - comme une contrepartie du contrat de mécénat signé entre les deux partenaires en juin 2016. Une facture de la société ayant organisé le mariage indique que la location a été "offerte par Versailles", ce qui peut laisser supposer que le cadeau a été fait directement à M. Ghosn. (Belga)

"Il a été identifié qu'une contrepartie d'une valeur de 50.000 euros, dans le cadre d'une convention de mécénat signée avec le Château de Versailles, a été affectée au bénéfice personnel de M. Ghosn", a indiqué Renault dans un communiqué. Le constructeur automobile "a décidé de porter ces faits à la connaissance des autorités judiciaires", a-t-il précisé au lendemain de la révélation par le Figaro de cette affaire, liée selon le journal à la célébration du mariage de M. Ghosn dans le château le 8 octobre 2016. Selon le Figaro, le groupe au losange a découvert que l'établissement public du château de Versailles avait enregistré la location du Grand Trianon - soit une prestation évaluée à 50.000 euros - comme une contrepartie du contrat de mécénat signé entre les deux partenaires en juin 2016. Une facture de la société ayant organisé le mariage indique que la location a été "offerte par Versailles", ce qui peut laisser supposer que le cadeau a été fait directement à M. Ghosn. (Belga)