Des tests menés sur une centaine de véhicules dans la foulée du scandale des moteurs truqués du géant allemand Volkswagen ont en revanche confirmé qu'il n'y avait "pas de logiciel de fraude sur la marque Renault", selon la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal. (Belga)

Des tests menés sur une centaine de véhicules dans la foulée du scandale des moteurs truqués du géant allemand Volkswagen ont en revanche confirmé qu'il n'y avait "pas de logiciel de fraude sur la marque Renault", selon la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal. (Belga)