Le constructeur français a indiqué que l'usine Renault Samsung Motors de Busan (sud-est) serait fermée à partir du 11 février "pour anticiper des problèmes d'approvisionnement", selon une porte-parole.

L'usine de Renault Samsung Motors à Busan (2.000 employés) est l'unique site de production du groupe en Corée du Sud. Quelque 216.000 véhicules en sortent par an.

La reprise de la production est prévue, à ce stade, le lundi 17 février, après le week-end.

"Renault a mis en place un dispositif d'anticipation, de suivi et de contrôle des risques d'approvisionnement pour ses usines dans le monde", a expliqué le constructeur.

Avant lui, le constructeur sud-coréen Hyundai avait déjà annoncé, mardi, suspendre toute la production de ses usines en Corée du Sud, après avoir vu se tarir son approvisionnement en composants de câblage électronique, principalement produits en Chine. Lundi, sa filiale Kia a elle aussi suspendu l'activité de trois usines.

La province du Hubei, en Chine, au coeur de l'épidémie de coronavirus, est un centre important de la production automobile mondiale.

Vendredi, la Banque centrale américaine s'est dite inquiète de la situation, estimant que l'épidémie allait pénaliser l'économie mondiale.

Le constructeur français a indiqué que l'usine Renault Samsung Motors de Busan (sud-est) serait fermée à partir du 11 février "pour anticiper des problèmes d'approvisionnement", selon une porte-parole. L'usine de Renault Samsung Motors à Busan (2.000 employés) est l'unique site de production du groupe en Corée du Sud. Quelque 216.000 véhicules en sortent par an. La reprise de la production est prévue, à ce stade, le lundi 17 février, après le week-end. "Renault a mis en place un dispositif d'anticipation, de suivi et de contrôle des risques d'approvisionnement pour ses usines dans le monde", a expliqué le constructeur. Avant lui, le constructeur sud-coréen Hyundai avait déjà annoncé, mardi, suspendre toute la production de ses usines en Corée du Sud, après avoir vu se tarir son approvisionnement en composants de câblage électronique, principalement produits en Chine. Lundi, sa filiale Kia a elle aussi suspendu l'activité de trois usines. La province du Hubei, en Chine, au coeur de l'épidémie de coronavirus, est un centre important de la production automobile mondiale. Vendredi, la Banque centrale américaine s'est dite inquiète de la situation, estimant que l'épidémie allait pénaliser l'économie mondiale.