Myriam Delmée, vice-présidente du SETca rappelle que la suppression de la période d'essai a été accompagnée d'une réduction de la durée des préavis. Si elle est réintroduite, elle devrait alors s'accompagner de compensations, déclare le syndicat. Le SETca souhaite également que "le gouvernement finisse d'abord de supprimer les discriminations entre les ouvriers et les employés" avant de revenir sur des accords déjà conclus. Le syndicat vise en particulier le pécule de vacances, plus important pour les ouvriers. "Cette discrimination légale à l'encontre des employés doit prendre fin". Myriam Delmée rappelle également une mesure promise par le gouvernement actuel, à savoir deux mois de salaire garanti en cas de maladie. "Il s'agit d'une des premières mesures postposées, maintenant elle est tombée aux oubliettes. Parlons d'abord de cela". Pour le SETca, les différentes mesures sur l'emploi du gouvernement "ne font qu'amener de la précarité" pour le travailleur. Il manifeste d'ailleurs mardi contre ces mesures à Bruxelles et en Wallonie. (Belga)

Myriam Delmée, vice-présidente du SETca rappelle que la suppression de la période d'essai a été accompagnée d'une réduction de la durée des préavis. Si elle est réintroduite, elle devrait alors s'accompagner de compensations, déclare le syndicat. Le SETca souhaite également que "le gouvernement finisse d'abord de supprimer les discriminations entre les ouvriers et les employés" avant de revenir sur des accords déjà conclus. Le syndicat vise en particulier le pécule de vacances, plus important pour les ouvriers. "Cette discrimination légale à l'encontre des employés doit prendre fin". Myriam Delmée rappelle également une mesure promise par le gouvernement actuel, à savoir deux mois de salaire garanti en cas de maladie. "Il s'agit d'une des premières mesures postposées, maintenant elle est tombée aux oubliettes. Parlons d'abord de cela". Pour le SETca, les différentes mesures sur l'emploi du gouvernement "ne font qu'amener de la précarité" pour le travailleur. Il manifeste d'ailleurs mardi contre ces mesures à Bruxelles et en Wallonie. (Belga)