C'est lui qui, en 1997, assemble dans un recoin de la maison champenoise une version très spéciale de la cuvée Rare (que la maison ne produit que lorsque les années sont exceptionnelles), la tire à 1.000 magnums et l'entrepose en élevage ...

C'est lui qui, en 1997, assemble dans un recoin de la maison champenoise une version très spéciale de la cuvée Rare (que la maison ne produit que lorsque les années sont exceptionnelles), la tire à 1.000 magnums et l'entrepose en élevage sans en parler à personne. Comme un alchimiste qui, à l'abri des regards, veut découvrir la pierre philosophale. Le temps a bien fait les choses, dirait-on. Au point que la transmutation vient de donner lieu, après deux décennies de mystère, à un millésime d'un raffinement unique. Pour ne rien gâcher à la fête, la présentation des précieux flacons a été confiée au joaillier Mellerio. Quatre magnums sont ainsi parés d'un joyau composé d'un entrelacs d'or et de diamants orné d'une pierre précieuse (émeraude, saphir, rubis ou diamant) pour un budget qui va de 130.000 à 150.000 euros l'exemplaire. Les amateurs de bulles moins fortunés opteront pour la version Edition Orfèvre (à 1.000 euros), qui contient le même breuvage divin mais est habillée d'un cartouche doré à l'or 24 carats. Ce qui n'est déjà pas si mal. A.M.